visiter sculptotheque


La flore de La Réunion

La flore de La Réunion
  • id
  • Asplenium bipartitum Bory ex Willd.
  • Aspleniaceae
  •  RE 
  • Taxon éteint au niveau régional
  • non
  • Description:

    Rhizome court, dressé, à frondes en touffes, portant des écailles étroitement lancéolées, échancrées à la base, à bords entiers, extrémité peu effilée, formées de cellules à parois brun noir, lumière jaune pâle.

    Pétiole straminé, blanchâtre, mat, long de 10-14 cm., canaliculé, portant, à l'extrême base, les mêmes écailles que le rhizome.

    Limbe de même taille ou légèrement plus court que le pétiole, imparipenné.

    Une dizaine de paires de pennes longuement pétiolées, espacées d'environ 1-1,5 cm., faisant un angle de 60° avec le rachis, alternes, les inférieures non réduites, à contour oblong, ayant environ 3 cm. de long sur 0,5 de large, à bases inégales, la base supérieure toujours détachée en une auricule obtriangulaire, tronquée, dentée, l'inférieure oblique, l'extrémité arrondie ou subaiguë, les marges régulièrement dentées, à dents obliques, régulières.

    Base inférieure souvent aussi détachée en une étroite auricule. Pennes supérieures réduites; extremité de la fronde brusquement rétrécie, étroitement triangulaire, ou linéaire, profondément pinnatifido-pinnatifide, non prolifère.

    Rachis verdatre, aplati, ailé au sommet, à ailes recourbées. Texture subcoriace. Coloration vert clair sur le sec. Costa arrondi sur les 2 faces.

    Nervures apparentes, toutes simples, sauf celle qui va dans l'auricule supérieure.

    Sores allongés n'atteignant pas tout à fait le costa et occupant les 2 /3 de la largeur du limbe. Indusie pâle, mince. Spores ovales, bilatérales, à périspore échancrée, formant un réseau lâche de crêtes et une aile équatoriale à bord crénelé.

    Plante très polymorphe, certains échantillons sont daréoïdes, de petite taille, les pennes sont entièrement divisées en lobes linéaire étroitement cunéiformes.

    Ecologie et répartition: Cette fougère est terrestre ou épiphyte, en forêts humides de moyenne altitude.

    Origine:

    Endémique de la région malgache, l'espèce était considérée comme rare à La Réunion par CORDEMOY en 1895. Elle n'a pas été revue récemment à La Réunion et est assez rare à Maurice.