visiter sculptotheque


La flore de La Réunion

La flore de La Réunion
  • id
  • Merremia tuberosa (L.) Rendle
  • Rose de bois
  • Convolvulaceae
  • Liane Gandelour, Liane sultane jaune
  • Exo
  • Espèce exotique envahissante
  • non
  • Synonymes:

    • Ipomoea tuberosa L.
    • Batatas tuberosa (L.) Bojer

    Description

    La liane Rose de bois est une grande liane volubile à tiges issues d'une souche souterraine tubéreuse, rondes, striées longitudinalement atteignant 15 m et plus en recouvrant des arbres de cette taille.

    Feuillage: Les feuilles mesurent environ 15 cm de large, palmées, présentant 7 lobes disposés en cercle. Les lobes sont étroitement ovales à ovales, acuminés, rétrécis à la base. Le lobe médian est un peu plus grand que les autres. Le pétiole est grêle d'une longueur de 5-15 cm.

    ipomea tuberosa 003 medium

    Inflorescences: Les inflorescences sont cymeuses, axillaires, généralement solitaires. Le pédoncule mesure 5-15 cm; les pédicelles sont élargis au sommet, longs de 1-1.5 cm, accrescents, devenant claviformes et pouvant atteindre 5 cm sur le fruit. La floraison intervient généralement en début de saison chaude. Les fleurs, de couleur jaune, sont en trompette de 5 à 8 cm de long.

    ipomea tuberosa 002 medium

    Fruits: En capsule globuleuse ou ellipsoïde de 3-3.5 cm de diamètre, à péricarpe cartacé, s'ouvrant irrégulièrement et se détachant près de la base. Les fruits secs comportent un calice accrescent mi-translucide entouré de sépales coriaces formant la rose des bois. Ils contiennent jusqu'à 4 graines couvertes d'une pubescence veloutée brun sombre à noirâtre.

    ipomea tuberosa 004 medium ipomea tuberosa 005 medium

    Ecologie et répartition: La rose des bois est très commune. Assez fréquemment cultivée, on la trouve cependant davantage dans des décombres peu exposés au soleil, ou dans des encaissements. La rose de bois colonise les terrains perturbés et frais, notamment les fonds de ravine.

    Origine:

    La Rose de bois est originaire d'Amérique du Nord (Mexique) et d'Amérique centrale.

    Elle est indigène à La Réunion, à Maurice et à Rodrigues. A La Réunion, l'espèce est introduite avant 1895 où CORDEMOY la décrit déjà commune et naturalisée partout.

    A La Réunion elle est naturalisée dans la partie Est, humide où elle est dite assez commune, dans le Cirque de Salazie, au Tremblet, à Saint-Philippe, à Sainte-Clotilde.