visiter sculptotheque


La flore de La Réunion

La flore de La Réunion
  • id
  • Terminalia catappa L.
  • Badamier
  • Combretaceae
  • Amandier pays, Noix de badame, Amande des Antilles
  • non
  • Description

    Espèce très caractéristique par son port: grand arbre pouvant atteindre 15 à 20 mètres à tronc rectiligne et à branches subhorizontales insérées par étages successifs (faux verticilles); l'ensemble formant une frondaison pyramidale mais peu dense. La couronne en étages, initialement bien marquée, se déploie ensuite un peu irrégulièrement et en largeur.

    Terminalia catappa 001 bis Terminalia catappa 002


    Jeunes pousses brun rougeâtre, à lenticelles denses, liégeuses au sommet et marquées de nombreuses cicatrices foliaires.

    Feuillage: Grandes feuilles (10-30 x 5-18 cm) à pétiole robuste regroupées en bouquets à l'extrémité des branches, en forme de larges spatules (obovales, obtuses au sommet), à surface lisse, la face dorsale étant couverte d'un duvet moelleux.

    Les feuilles sont luisantes, d'un vert assez foncé; les feuilles adultes virent au rouge et tombent toutes ensembles en saison sèche.

    La base du limbe porte deux glandes sur la face inférieure. Nervure médiane et 5-10 paires de nervures secondaires, visibles dessus, nettement saillantes dessous.

    Le nom générique Terminalia, du latin terminalis signifiant terminal, rappelle la position des feuilles groupées aux extrémités de courts rameaux.

    Terminalia catappa 003 Terminalia catappa 003 bis


    Inflorescences terminales oblongues (5-15 cm) à nombreuses petites fleurs de couleur vert-jaunâtre insignifiantes, d'environ 4 mm de diamètre. 

    Terminalia catappa 004 Terminalia catappa 006


    Fruit : drupe (5 x 3,5 cm) bombée ovoïde au centre et à bords amincis, de couleur verte, puis jaunâtre à violette à maturité, contenant une petite amande comestible dans un noyau fibreux.

    Le fruit du badamier a une peau est tendre et une fine couche de chair comestible au goût sub-acide. En dessous, un coque épaisse à l'aspect de liège contient un noyau à la peau marron dont l'amande douce et agréable rappelle la noisette.

    Terminalia catappa 005 Terminalia catappa 007
    Terminalia catappa 009 Terminalia catappa 008

    Ecologie et répartition: Peu exigeant, cet arbre de plein soleil supporte les climats modérés ou secs, les sols salés de bord de mer, le vent et les embruns, et croît jusqu'à une altitude de 600 mètres. A La Réunion, il est avant tout considéré comme espèce ornementale et on le retrouve essentiellement planté sur les bords de mer.

    Origine

    Le badamier est originaire des forêts pluviales des îles Andaman, de l'archipel malais et de la Nouvelle-Guinée. On le rencontre dans tous les pays tropicaux. C'est grâce aux fruits insubmersibles que l'espèce s'est répandue le long des côtes de l'ancien monde.

    A la Réunion, l'habitat naturel de Terminalia catappa est constitué par les rivages en bord de mer, et dans ces stations l'espèce a pu s'implanter naturellement. Il fut introduit à La Réunion en 1768 par M. Rochon qui rapporta des graines de Madagascar.

    Utilisation

    Espèce procurant une ombre importante et pouvant être plantée isolémént ou en alignement le long des routes ou sur les parkings.

    Son très beau bois rouge, dur, de travail et de finition facile, est utilisé en menuiserie et en ébénisterie.

    Outre l'amande, dont la saveur douce et agréable rappelle celle de la noisette, la pulpe des fruits est également parfois consommée. Vert, le fruit est parfois utilisé comme cornichon à La Réunion.

    L'amande contient une huile de qualité.

    Usage médical

    L'écorce de l'arbre serait utilisée en infusion diurétique et cardiotonique, mais également pour soigner la blennoragie, la dysenterie, la diarrhée.

    L'écorce et les fruits, astringents parce que riches en tanins, servent aussi au tannage.