visiter sculptotheque


La flore de La Réunion

La flore de La Réunion
  • id
  • Acanthophoenix rubra (Bory) H. Wendl.
  • Palmiste rouge des bas
  • Acanthophoenix rubra 002
  • Arecaceae
  • Palmiste rouge
  • Acanthophénix rouge
  •  EN 
  • Taxon en danger d'extinction
  • non
  • Palmier à tronc solitaire, dressé, monoïque. Le tronc est plus volumineux que celui du Palmiste blanc et évasé à sa base. Le palmier peut atteindre 12 à 15 m pour 18 cm de diamètre.

    Présence d’épines et d’aiguillons sur les feuilles et les inflorescences. Alternes, étalées.

    Les gaines des pétioles sont rougeâtres et couvertes de petites épines noires (jusqu'à 11 cm). Elles tombent à maturité.

    Les feuilles sont de l'ordre d'une dizaine dans la couronne et sont disposées en spirale. Elles peuvent atteindre 3 m de long.
    Pennes portant des soies sur la nervure médiane de la face supérieure et de petites écailles sur la face inférieure.

    Les inflorescences sont en dessous des feuilles et peuvent atteindre 50 cm de long.
    Le rachis de l'inflorescence est ramifié, flexueux, épineux, à épines noires, très rigides; il est presque horizontal. Les fleurs mâles, dans ce genre, ont 12 étamines. L'ovaire insymétrique porte un stigmate latéral.

    Fruits : Drupes. Fruits petits, noirâtres, de la grosseur d'un très petit pois, lisses, brillants, avec le stigmate latéral persistant, disposés en spires.

    Cette espèce est endémique de la Réunion et de Maurice. Devenue rare, on la trouve encore localement en forêt depuis les basses altitudes jusqu’à plus de 1500 m.

    CORDEMOY évoque les vertues diurétiques, rafraichissantes, fournissant une décoction d'un rouge clair, très usitée.

    Le Palmiste rouge des bas est aujourd'hui planté pour la production de chou palmiste dans la région de Saint Philippe.

    Acanthophoenix rubra 001 Acanthophoenix rubra 003
     Acanthophoenix rubra 004  Acanthophoenix rubra 005
    Acanthophoenix rubra 006