visiter sculptotheque


La faune de La Réunion

La faune de La Réunion
  • id
  • Megaptera novaeangliae
  • Baleine à bosse
  • Megaptera novaeangliae 001
  • Mammifères marins
  •  VU 
  • Contexte


    La Baleine à bosse est une espèce migratrice entreprenant des migrations saisonnières entre ses zones de nourrissage, dans les eaux froides de l’Antarctique, et ses zones de reproduction, dans les eaux tropicales et sub-tropicales. Au sein de l’océan Indien, La Réunion constitue l’une des zones de reproduction pour l’espèce. Elle y est présente pendant l’hiver austral, de début juin à fin octobre. La présence simultanée de femelles accompagnées de nouveau-nés, de groupes actifs et de mâles émettant leurs chants prénuptiaux indique que La Réunion représente à la fois une zone de mise bas et d’accouplement pour l’espèce.

    Pendant leur séjour à La Réunion, les Baleines à bosse utilisent un habitat côtier restreint, fréquentant généralement des eaux de faible profondeur (inférieure à 100 m). La bathymétrie étant très abrupte autour de l’île, les baleines, et notamment les mères accompagnées de leur nourrisson, sont observées très proches de la côte, où elles se reposent à l’abri des prédateurs. Elles sont donc facilement accessibles et très sollicitées par les plaisanciers et les activités de whale-watching (tourisme d’observation des baleines) qui se développent autour de l’île. Par conséquent, depuis 2009, une charte pour une approche et une observation responsables des Baleines à bosse a été mise en place. Cette espèce est aussi particulièrement exposée à la perte et à la dégradation de l’habitat côtier, engendrées par les projets d’aménagements littoraux et marins (en cours et à venir). Ainsi, pendant leur temps de résidence à La Réunion, les baleines sont très vulnérables aux interactions avec les activités humaines. De par les enjeux écologiques et l’intérêt économique croissant que les Baleines à bosse suscitent à La Réunion, il est vital que cette espèce emblématique puisse bénéficier d’une protection durable, par la mise en place de mesures de gestion appropriées.

    Description

    Les baleines à bosse sont facilement reconnaissables à de nombreux critères. Leur corps est massif. Le dessus de l’animal est entièrement noir, le dessous est plutôt blanchâtre. La tête et la mâchoire inférieure sont couvertes de petites protubérances appelées tubercules, qui sont en fait des follicules pileux et sont caractéristiques de l’espèce.

    La grande nageoire caudale, noire et blanche, sort largement hors de l’eau quand la baleine plonge. Le bord postérieur de cette nageoire est ondulé3. Les dessins de cette nageoire sont propres à chaque baleine et peuvent servir à son identification individuelle

    • Taille, poids: 11 à 18 m et de 25 à 35 tonnes
    • Couleur: dos gris foncé, avec ou sans taches blanches plus ou moins ventrales
    • Morphologie: petite dorsale avec une bosse en avant, tête massive avec protubérences et sillons gulaires, grandes nageoires pectorales
    • Taille des groupes: un à plusieurs dizaines
    • Durée de vie: 40 à 50 ans
    • Reproduction: gestation: 10-12 mois; allaitement: 11 mois; matrurité sexuelle: 4-7 ans
    • Comportement: souvent active, saut, frappe de pectorale ou de caudale
    • Plongée: 150 m, 45 min
    • Habitat: migratrice, Antarctique pendant l'été austral et dans l'Océan Indien en hiver
    • Particularité: grandes nageoires pectorales


    Pour davantage de renseignements, visitez le site de GLOBICE - Groupe Local d'OBservation et d'Identification des CEtacés: www.globice.org