visiter sculptotheque


Des origines à 1715

Naissance d'une communauté

Découverte de l'île de la Réunion

Certainement découverte par les navigateurs arabes avant le douzième siècle de notre ère, l'ïle de la Réunion fut reconnue par le pilote portugais Fernandez Peteira probablement le 9 février 1509 qui valu à notre île d'être baptisée un temps Santa Apolonia. Mais c'est Pedro de Mascarenhas, Amiral de la flotte dont faisait partie Peteira, qui laissa son nom à l'Archipel des Mascareignes (Réunion, Maurice, Rodrigue et îles adjascentes) et en particulier à La Réunion qui, jusqu'au début du 19ème siècle fut communément appelée par les marins Mascareigne, Mascarin ou Mascarène.

Carte de Pedro REINEL (1518) où apparaît Santa Apolonia

 

Lire la suite...

De 1716 à 1815

De l'économie de cueillette à celle de plantation

Introduction et découverte du café

Découvert par hasard en 1712, le café indigène de Bourbon fut reconnu lors du débarquement par le "Chasseur" des vingt plants de café sur les soixante embarqués à Moka. Quarante avaient péris en mer et deux seuls fructifièrent mais ils suffirent à lancer la culture. En 1727, la production exportée vers la métropole atteignait 120 000 livres.

Cafe bourbon XVIII

Lire la suite...

De 1816 à 1945

Etablissement de la monoculture sucrière

Origines de l'Industrie sucrière

Lorsqu'il devint Gouverneur Général des Iles de France et de Bourbon en 1735 Mahé de La Bourdonnais trouva d'une part une terre inculte mais pourvue de deux ports naturels et d'autre part une île accore mais où la culture du café était en plein essor et où une population encore clairsemée, mais en expansion, permettait l'extension des cultures vivrières.
Dès lors son plan fut vite conçu. Il installa à Maurice la base navale et le commerce maritime et réserva à Bourbon le rôle de grenier des Mascareignes. Ce plan lui survécut et il fallut les cyclones de 1806-1807 et la perte de l'Ile de France et de Saint-Domingue pour que l'économie de Bourbon puisse être repensée sur des bases nouvelles.
Le créateur de l'industrie sucrière est Charles Desbassyns qui sous l'occupation anglaise commença à monter la première usine au Chaudron.
L'installation de la monoculture sucrière amena une révolution dans les différents domaines de la vie économique. Socialement elle eut avec l'émancipation des esclaves une importance considérable sur le peuplement.

Charles desbassayns medium

Lire la suite...

De 1946 à nos jours

La départementalisation et la régionalisation

Origines du changement de statut et développement ultérieur

Bénéficiant de la citoyenneté française depuis le 27 avril 1848 les Réunionnais sans distinction d'origine, de race ou de religion se divisaient en deux courants principaux:
—    d'une part les possédants, majoritaires au Conseil Général souhaitaient une autonomie financière qui leur aurait évité le contrôle du Conseil d'État.
—    d'autre part les syndicalistes socialistes qui avaient participé aux grèves et aux manifestations du Front Populaire et qui militaient depuis 1935 pour la transformation de la Colonie en Département.
Le virage à gauche pris par la population au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale amena à la représentation national deux députés communistes qui, en accord avec leurs collègues des Antilles proposèrent et obtinrent, par un vote unanime, le changement du statut.
La départementalisation fut proclamée par la loi du 19 mars 1946 et entra en application le 15 août 1947. Les administrations s'installèrent progressivement et les lois sociales et fiscales furent lentement promulguées.
La visite du Général de Gaulle au mois de juillet 1959 permit à son Premier Ministre Michel Debré d'appréhender de visu l'ampleur des problèmes à résoudre.
La Loi-programme du 30 juillet 1960 concentra les efforts et força les ministres techniques à prendre leurs responsabilités en faveur des D.O.M. et en particulier de la Réunion.
L'étape de rattrapage commençait et l'accent était mis sur les problèmes de santé et d'éducation.
L'assimilation des fonctionnaires leur donna un pouvoir d'achat qui favorisa le commerce d'importation quelquefois au détriment de la production locale.
C'est pourquoi, alors que les progrès réalisés dans l'équipement public sont spectaculaires le Gouvernement après avoir parlé de Départementalisation Économique c'est-à-dire de relance de l'agriculture, de l'industrie et de l'artisanat, met l'accent sur la Régionalisation et la Coopération interrégionale. 

departementalisation

Lire la suite...