visiter sculptotheque


VINSON Auguste (1819-1903)

Membre de l'Académie des sciences

Date de naissance:
4 août 1819
Date du décès:
27 août 1903

Ce médecin collaborateur de Velpeau fit partie de la délégation française envoyé à Madagascar par Napoléon III pour le couronnement de Radama II. Ce scientifique membre de la Société d'acclimatation et membre correspondant de l'Académie des sciences était également poète et historien. Lauréat du Conseil Général, il eut le privilège d'être couronné par Cambronne.

Auguste VINSON

 

Fils aîné du franc-créole François-Auguste Vinson originaire de Saintonge, "officier de santé domicilié au quartier de St-André" et de Marie-Gertrude-Adélaïde Ducastaing, jean-Dominique-Philippe-Auguste voit le jour le 4 août 1819.
Il grandit dans l'ambiance d'intrigues, de passions et de combats pour la liberté car son père était le compagnon de Robinet de la Serve, de Bellier et de Champierre au sein du mouvement clandestin des Francs-Créoles. Il commença ses études à St-Denis et les poursuivit à Nantes. Lauréat du Conseil Général, il eut le privilège d'être couronné par Cambronne en personne.

Il décida alors de s'orienter vers la médecine et s'inscrivit à la faculté de Paris. Sa vive intelligence fut même remarquée par le professeur Velpeau dont il devint le collaborateur et l'ami.

Il épousa à Paris, Mlle Leclerc de Boulers, la fille du général. Le professeur Régner voulut le retenir dans ses services, mais touché par le mal du pays, il revint à Bourbon avec sa femme. Il s'établit à St-Denis et sa réputation lui valut une belle clientèle.

Il fut nommé par le gouvernement central pour faire partie de la délégation française envoyée par Napoléon III à Madagascar pour le couronnement du Roi Radama II. Ebloui par la Grande Ile, il ramena des études précieuses sur la faune et la flore qui lui valurent la croix de la Légion d'honneur en 1863. Il avait 42 ans. Il est nommé membre de la Société d'Acclimatation présidée par Drouyn de Lhuys et membre correspondant de l'Académie des Sciences.

Auguste Vinson se passionna également pour la poésie. On lui doit Salez Mazeppa, le Piton d'Anchaing ainsi que des ouvrages scientifiques.

Il mettait la dernière main à un ouvrage sur la faune de La Réumon quand il mourrut le 27 août 1903 à St-Denis, à l'âge de 84 ans.


lokomotiv kharkivrental miami flsingapore escorts girls