visiter sculptotheque


BONNEUIL (de) Michelle (1748-1829)

Agent secret

Date de naissance:
25 mars 1748
Date du décès:
26 décembre 1829

Michelle de BONNEUIL (née Sentuary), la Camille infidèle de Chénier vivra de "son intelligence et de sa beauté". Sous le nom de code de Jeanne Riflon, elle est agent double, servant tantôt l'Angleterre, tantôt Bonaparte, tantôt Talleyrand avec la conviction d'œuvrer pour la France. A soixante ans elle en paraîtra quarante et pour la duchesse d'Abrantès, elle était "la plus belle femme du monde".

Michèle BONNEUIL

 

De BONNEUIL Michele Fille de Jean Sentuary, avocat et procureur général au Conseil Supérieur de Bourbon arrivé dans l'île en 1738 et de Marie-Catherine Caillou, Michelle Sentuary voit le jour le 25 mars 1748 à St-Denis.

Elle est la seconde fille d'une fratrie qui compte trois garçons et trois filles. Le 9 novembre 1752, sa mère meurt en couches en mettant au monde Joseph-Louis-Paulin ; la famille Sentuary rentre alors en France.

Pour "briller dans le beau monde", Michelle épouse Nicolas Cyrille Guesnon de Bonneuil, premier valet de chambre du comte de Provence, futur Louis XVIII. Le mariage a lieu le 20 janvier 1767 à Bordeaux. Michelle devenue Madame de Bonneuil peut entrer à la cour, mais elle ne peut se contenter de si peu ; d'ailleurs on y vante "son intelligence et sa beauté". Ne voulant pas être femme de valet elle décide de devenir reine des "nuits enjouées". Elle fait partie des "berceuses" du riche et obèse financier Nicolas Beaujon. Sa beauté est remarquée dans les fêtes fastueuses de l'hôtel d'Evreux  — actuel Palais de l'Elysée — de son gros protecteur

Veuve pendant la Révolution, elle brûle ses nuits au cénacle de Feuillancourt, en compagnie de ses compatriotes Parny et Bertin. Egérie d'André Chénier, elle devient la Camille infidèle du poète. On la retrouve ensuite dans les bras du duc de Chartres, grand maître de la franc-maçonnerie.

Mettant à profit ses relations et son charme, elle décide de vivre dangereusement. Elle sera espionne. Royaliste, elle complote en 1791 avec les chevaliers du Poignard pour tenter d'enlever la famille royale, malgré la réticence du roi Louis XVI.

Arrêtée et emprisonnée pendant la Terreur, elle échappe par miracle à la mort. Sa sœur, Madame d'Eprémesnil, est guillotinée le 18 mai 1794, après son mari, lui même guillotiné le 21 avril 1794. Mais elle continuera. Cazalès, ancien constituant passé dans la contre-révolution lui fera découvrir le frisson de l'intrigue. Il lui fera également un enfant : Amédée Despans de Cubières.

Elle change de nom au gré de ses missions et use efficacement de ses charmes pour les intérêts de la France. Sous le nom de code Jeanne Riflon, elle est agent de renseignement royaliste sous le Directoire.

Elle sera agent double, servant tantôt l'Angleterre, tantôt Bonaparte, tantôt Talleyrand, vendant ses secrets aux plus offrants mais avec l'intime conviction d'oeuvrer au mieux des intérêts de la patrie. Le renseignement, selon Roger Faligot, est "un métier de Seigneur" exigeant soit un cynisme foncier soit des convictions patriotiques et idéologiques extrêmement fortes.
 

Madame de Bonneuil était patriote ! Elle meurt le 26 décembre 1 829 à Paris.

Sa fille cadette épousera Antoine Vincent Arnault (1766-1834) membre de l'Académie Française. Ils auront trois fils, dont l'aîné Emilien-Lucien Arnault (1787-1 863) était poète tragique.


indianproduct