visiter sculptotheque


COLLET Joseph (1768-1828)

Contre-amiral

Date de naissance:
29 novembre 1768
Date du décès:
20 octobre 1828

Comme beaucoup de marins créoles, Joseph Collet se couvrit de gloire dans la Mer des Indes pendant les guerres napoléoniennes dans les escadres de Renaud, Sercey et Linois. Après cinq ans de captivité dans les prisons anglaises (1806 - 1811) il reprit du service armé : dans la Méditerranée, au blocus de Cadix (1823) et au blocus d'Alger (1827). Le contre-amiral évacué sur Toulon meurt en 1828.

Joseph COLLET

 

Fils de Pierre Collet, originaire du Morbihan et de Geneviève-Françoise Dupré, créole de Bourbon, Joseph-Denis est né le 29 novembre 1768 à St-Denis. Son père était arrivé dans l'île en 1741 pour épouser neuf ans plus tard à Ste-Suzanne la fille d'Antoine Dupré et de Jeanne-Marie Planti.

En 1781, le jeune Joseph embarque comme mousse volontaire sur le Baptisme qui faisait le commerce aux Indes et en Chine. Après quinze mois de campagne, son père le prend comme second sur L'Eclair. En janvier 1790, Joseph Collet est volontaire sur la corvette La bourbonnaise. Le 3 octobre 1793, il est enseigne sur le Duguay-Trouin puis il passe comme officier sur la frégate La Cybèle commandée par Pierre-Julien Tréhouart de Longpré et participe aux combats navals contre les vaisseaux du blocus anglais : Le Centurion et La Diomède. Le 22 octobre 1794 La Cybèle livra bataille aux côtés de La Prudente, Le Jean Bart et Le Coureur formant l'escadre de Jean-Marie Renaud. L'affrontement fut meurtrier et les vaisseaux anglais furent contraints de lever le blocus qui asphyxiait les Iles de France et de Bourbon.

La Cybèle, réparée, se joignit ensuite à la division de Sercey qui mouilla au Port Louis le 18 juin 1796 en route pour les Indes. Joseph Collet fit plus que sa part de bravoure pour protéger et surtout approvisionner les îles.

Après la campagne des îles de la Sonde, La Cybèle rentra en France. Tréhouart et Joseph Collet vont alors se séparer. En mars 1799, il est à bord de L'Indomptable de la division Linois. Il prend part à l'expédition d'Egypte et au combat d'Algésiras de juillet 1801. L'Indomptable fut envoyé à St-Domingue en 1802. Le courage de Collet est enfin doublement récompensé : il est fait chevalier de la Légion d'honneur et il est promu capitaine de frégate.

En 1806, il commande La Minerve dans l'escadre du contre-amiral L'Allemand. Il est fait prisonnier par les Anglais le 24 septembre 1806 et ne sera libéré que cinq ans plus tard en juin 1811. Collet reprend immédiatement le service armé. Il commande L'Auguste de l'escadre Missiessy. En 1815, Joseph Collet commandant La Mélpomène en Méditerranée est encore fait prisonnier par les Anglais. Il restera dans les geôles anglaises pendant six mois jusqu'à la fin des hostilités.

A la Restauration, il poursuit sa carrière. Il commande La Galathée. En 1823, à bord du Trident il prend part au blocus de Cadix pour restaurer, selon le vœu de Louis XVIII, le roi Ferdinand VII dans son pouvoir absolu. Dans l'affaire il est fait commandeur de la Légion d'honneur.

Ces années d'activités intenses en mer ou d'incarcération en Angleterre avaient gravement compromis sa santé. Après une pause administrative à Toulon, il retrouva le service actif pour effectuer le blocus naval d'Alger en 1827. Le 2 mars 1828, Charles X le fit contre-amiral. Mais son état de santé s'étant gravement empiré, le contre-amiral Collet fut évacué surToulon où il mourut le 20 octobre 1828.

binary profits