visiter sculptotheque


VOLLARD Ambroise (1866-1939)

Critique d'art
Ecrivain


Date de naissance:
3 juillet 1866
Date du décès:
22 juillet 1939

Marchand-mécène des peintres de l'avant-garde, Vollard fit fortune en faisant connaître Cézanne, Renoir, Gauguin, Van Gogh, Matisse. Il va reprendre dans l'écriture le Père Ubu, personnage de son ami Jarry. Ecrivain irrévérencieux, il sera également éditeur d'art.

Ambroise VOLLARD

 

VOLLARD Ambroise Picasso 1910Fils d'Alexandre-Ambroise Vollard et de Marie-Louise Antonine Lapierre, Henri-Louis-Ambroise Vollard est né le 3 juillet 1866 à St-Denis. Ce «long garçon zézéiant un peu, au nez camard, d'esprit ironique et incisif» part pour la France avec un prêt d'honneur du Conseil Général pour des études à Montpellier. Droit ou lettres ? On ne sait pas trop bien. Après un an, il monte à Paris pour poursuivre son droit. Il s'intéresse aux peintres et finit par ouvrir, en 1890, rue Lafitte à Paris sa propre galerie d'art. Ambroise Vollard devient marchand de tableaux avec une spécialité pour l'avant-garde : Cézanne, Renoir, Gauguin, Picasso, Rousseau, Van Gogh, Matisse.

Ambroise Vollard explique comment lui est venue cette vocation de marchand de tableaux : il étudiait le droit mais était déjà très attiré par les arts ; il avait fort peu d'argent à sa disposition, mais un jour alors qu'il se promenait sur les quais, il découvrit un dessin non signé qui l'intrigua et l'intéressa. Il l'acheta 50 centimes, ce qui était cher pour lui à l'époque, mais une intuition lui disait que ce dessin était de Forain. Il alla trouver l'artiste et lui montrant le dessin lui demanda s'il était bien de lui. L'artiste répondit affirmativement et lui proposa de le racheter, mais Vollard lui demanda seulement de le signer après quoi il vendit le dessin trois fois plus qu'il ne l'avait acheté.

Il se lie avec des artistes, devient l'ami de Vlaminck et fait connaître grâce à ses talents de critique très avisé les nouveaux peintres. «Vous savez que Vollard est un peu nègre ; il est de la Réunion ; il a donc toujours un peu la maladie du sommeil ; à peine a-t-il fini de déjeuner qu'il s'endort» disait Vlaminck.

Vollard, à la différence de ses protégés, fera fortune dans la peinture. Il deviendra alors la providence des peintres dans le besoin. Ainsi Gauguin en Océanie continuera de recevoir une pension. Sa rencontre avec Alfred Jarry «le père» du Père Ubu lui fera découvrir l'écriture. Le lecteur découvre alors un auteur persifleur plein de talent. Il reprend à son compte ce personnage pittoresque dans une série d'ouvrages irrévérencieux. Parallèlement il continue à écrire sérieusement sur les peintres des études devenues introuvables.
Il devient aussi éditeur, publie Miserere avec des illustrations de Rouault, Les fleurs du Mal avec celles de Bonnard et Les Fables de la Fontaine avec celles de Chagall. Mort le 22 juillet 1939 dans un accident de voiture, ses obsèques eurent lieu à Paris.

Il laisse une très riche collection de tableaux que sa famille a léguée au musée Léon Dierx de St-Denis.

La plus belle femme du monde n'a jamais été autant croquée, peinte, gravée et dessinée que Vollard lui même immortalisé par Cézanne, Roussel, Renoir, Bonnard, Forain, Valtat... presque tout le monde en réalité. Je pense, qu'ils l'ont tous fait par esprit de compétition, espérant faire de lui un meilleur portrait que les autres... Vollard avait la vanité d'une femme. Renoir l'a peint en toréador, en me volant mon travail en fait! Mais je trouve quand même que le portrait cubiste que j'ai fait d'Ambroise Vollard reste le plus réussi de tous.

Pablo Picasso

Bibliographie

  • Le père Ubu à l'Hôpital, 1918
  • La Politique coloniale du Père Ubu, 1920
  • Le père Ubu à la Guerre, 1921
  • Réincarnation du Père Ubu, 1925
  • Les souvenirs d'un marchand de tableaux, 1948

 

my floridaescort turkeycomputer lifecycle management