visiter sculptotheque


Le Possédé

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 




L’angoisse d’un remords, tu ne le connais pas,
Un regret tendrement ne t’a jamais mordue,
Et tu m’es pour toujours taciturne et perdue
Sans qu’un seul souvenir ait chanté sur tes pas.

Je sais que le soleil s’éteindra dans l’espace
Avant que se rallume un éclair sur ton front,
Et je sais que les morts à la fois renaîtront
Avant que ton oubli pour un instant s’efface.

Mais je sais que ta bouche aux clartés de tes yeux
M’a dit ces mots qui sont l’éternelle magie,
Et que sur tous mes sens règne encor l’effigie,
L’odeur ou la vertu de ton corps langoureux.

Ni le vin, ni l’amour, ni la mort usurpée,
Rien ne saurait dissoudre un jour, ni l’apaiser,
Le poison qui me fut le miel de ton baiser,
Et mon âme en sera pour les astres trempée.

Mais ce breuvage en moi distillera du moins
A jamais la douceur d’un philtre de jouvence,
Et d’ici je t’emporte et te souris d’avance
Dans ces brillants enfers que tu pris pour témoins !





rentals in midtown miamiprestigeoption deposit