visiter sculptotheque


Gloria in Excelsis

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



A Frédéric Plessis


Je me suis endormi, disant au bois: «  Croisez,
Beaux arbres, sur mon front vos palmes bienfaisantes !
Rafraîchisseurs divins des regrets embrasés,
Versez en moi l’oubli des détresses présentes
          Et la paix que vous seuls versez ! »

Et le bois, frissonnant des bourgeons jusqu’aux cimes,
Mêlant les voix de l’arbre aux voix de l’arbrisseau,
A fait chanter en moi les musiques sublimes
Dont le premier amour, notre second berceau,
          A jamais berce ses victimes.

Je me suis réveillé, disant:  « Forêt, tais-toi !
Tant de jours ont passé sur la blessure ancienne !
Laisse périr la vierge ensevelie en moi !
Laisse mon âme, libre à la fin de la sienne,
          S’anéantir muette en soi ! »

Mais comme un orgue immense enflant ses voix puissantes,
Le bois entier, prophète enivré sous l’azur,
M’a chanté l’hosanna des amours renaissantes,
Et la gloire du rêve immortellement pur
          Dans les étoiles innocentes.


marquis