visiter sculptotheque


Sur les vieux bancs

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



Regarde ! Il n’est qu’un astre aux cieux,
Et qu’un chemin devant la porte,
Ecoute ! Il n’est qu’un chant qui sorte
De ce verger silencieux.

Il n’est qu’un souffle sur la lande,
Qu’un feu de pâtre à l’horizon,
Et tout autour de la maison
Qu’un seul parfum se répande.

Dans le bleu clair de cette nuit
Il n’est qu’une cloche qui tinte,
Qu’une hirondelle, hors d’atteinte,
Qu’une voile sur l’eau sans bruit.

Tourne les yeux, prête l’oreille
Tout autour de nous à présent,
Dans l’herbe il n’est qu’un ver luisant,
Qu’un nid qui reste sur la treille.

Rentre en toi-même ! A notre mort,
Il n’est qu’un amour qui rayonne,
Qui caresse, embaume et résonne,
Qui nous guide quand tout s’endort.







mobile