visiter sculptotheque


Sur le seuil

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



Oui, c’est un jeu de femme où son ennui s’amuse !
Ivre un jour du reflux des bonheurs expiés,
Ainsi qu’un bouclier trop pesant, sous sa ruse
Tu laissas ton orgueil rouler jusqu’à ses pieds.

Alors, sûre de toi comme à la première heure,
Au nom du souvenir elle a su t’accuser ;
En reniant bien haut l’appel qui fut ton leurre,
Elle a trouvé le mot qui devrait t’écraser.

Eh bien ! ta délivrance est à présent prochaine !
Il est d’horribles coups frappés si faussement,
Que ce n’est plus le coeur, cette fois, mais la chaîne
Qui se brise et qui tombe avec l’affreux tourment.

Cette femme te jette un linceul de tortures
Tissé des longs espoirs qu’en secret nous gardons ;
Fait de tes désespoirs désormais sans pâtures,
Jette-lui sur l’épaule un manteau de pardons !

Que ton rêve agonise en un cri de victoire !
Toi, pour sourire encore à l’aspect du ciel bleu,
Ramasse ton orgueil et, libre, fais-toi gloire
D’être sorti debout des cavernes d’un Dieu !


seo googleaffiliate programs BO