visiter sculptotheque


Les Victimes

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



O femmes ! ce portrait qui de loin vous captive,
De près darde sur vous sa foi toujours active,
Et savourant la gloire et l’effroi d’un tel nom,
Rêvant de sérénade et d’échelle au balcon,
Vierges folles du piège, oublieuses épouse,
Comme un vol éperdu de colombes jalouses,
Toutes vous gémirez, femmes ! à votre tour,
Pâles, jusqu’à la mort, d’un impossible amour !
Toutes, vous laisserez dans ce fatal musée
L’inutile parfum de votre âme brisée,
L’épouse emportera le tourment du devoir,
Et la vierge un soupir éternel, pour avoir
Contemplé ce visage aux yeux baignés d’un philtre
Qui dans tout coeur de femme, en le brûlant, s’infiltre !
Toutes, vous aimerez l’image de celui
Qui sait, comme autrefois, sur la toile aujourd’hui
Sourire, fier et doux, impitoyable et triste,
Pour conquérir vos coeurs et pour grossir sa liste !
Il vous parle, il vous aime, il vous trahit aussi,
Car l’Art immortalise un pouvoir sans merci !
Et comme un éclat d’un grand nom, dit l’histoire,
Le cadavre du Cid remportait la victoire,
S’il s’est fait peindre, un jour, le hardi cavalier
Que le dur Commandeur n’a pas fait sourciller,
O femmes ! c’est afin que, vous parlant d’abîmes,
Le portrait de don Juan fit encor des victimes !


rentals miamibestvzlomovod.ru