visiter sculptotheque


Réveils

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



Un bruit d’instruments éloignés qui passe
Comme un vol joyeux dans un soir d’été ;
Un air d’autrefois, qu’on change à voix basse,
Et qui sème au loin dans l’immensité
Les échos unis du cuivre et des cordes,
Messagers semant l’oubli des discordes !

Un soleil tardif qui glisse, éclairant
Un château construit de pierre et de brique
Et qu’encadre un ciel d’azur transparent !
A travers les fûts d’un parc historique,
Un air où revit un long souvenir
Comme un long espoir qu’on ne peut bannir !

Sur tous les buissons, des fleurs de lumières,
Comme les bijoux des riches coffrets
Où l’on enferma ses amours premières,
Un flot délivré de parfums secrets
Qui vante en montant la gloire des chaînes,
Sur l’air triomphal des amours lointaines !

Un soir embaumé de réveils mêlés,
De réveils chanteurs aux brillantes ailes,
Vers l’étoile unique, ô mon âme, allez !
Faite aussi de sons, d’odeurs, d’étincelles,
Un soir, avec l’air qu’à vingt ans j’aimais,
Vers l’étoile immense allez à jamais !


Hallandale Beachhow to start trading BOPamm accounts