visiter sculptotheque


Les Aïeux

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 

À François Coppée



Plein des ferments actifs à peine encore mûris,
Plein des neufs appétits de ses âmes voraces,
Le fourmillement jeune et bestial des races,
Dans le monde aussitôt je ta les plus grands cris.

O passé ! Premiers bonds effrénés des esprits !
Babels dont jusqu’aux cieux tournoyaient les terrasses.
Flammes des rois vaincus, triomphales cuirasses,
L’or, l’airain, le granit, pour les âges pétris !

Héroïques remparts, criminelles Gomorrhes,
Pèle-mêle des dieux, des empires sonores,
Du désert extatique et des saintes forêts !

Tout cela dort, silence, oubli, sable et ruine !
Plus rien, que, près du rire hébété de la Chine,
Le grand soupir de l’Inde, ancêtre aux lourds secrets !




optionsrecovery