visiter sculptotheque


Le Choc

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 




Françoise dit à Dante en penchant son front blême,
"Un coeur noble à l'amour résisterait en vain,
Car l'amour nous oblige à chérir qui nous aime."
Ah ! C'est l'ange qui parle, un ange trop divin !

Plus d'un coeur noble est dur quand l'amour vrai l'appelle,
Qui s'attendrit soudain pour quelque faux serment,
Sur des fronts adorés le mot "jamais" s'épelle,
Que les lèvres ont ri des larmes d'un amant !

Pourquoi ? Qui le saura ? Que le blessé guérisse !
Le poète a l'amour, la femme a la beauté
La femme veut du sang dont son fard s'enchérisse,
L'autre enfonce et retient le trait de son côté.

Elle triomphe et raille ; il se souvient et pleure
Contemplateur d'abîme au vertige fatal,
A qui s'en prendraiit il de l'espoir qui le leurre ?
Qu'il souffre ! c'est sa faute ! Il inventa son mal !

Oh ! le choc éternel ! Deux éclairs, une cible ;
Deux yeux, un coeur qui bat sans revanche à son tour ;
Un rayon qui transperce, une plaie invisible,
La femme a la beauté, le poète a l'amour !






Signalreviewvzlom2014moneybookers brokers