visiter sculptotheque


La Chanson bénie

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 



Je me suis grisé ; j'ai perdu mon âme !
Je chante et je cours, ne sachant plus où ;
Dans le ciel je crois qu'un ange m'acclame,
Je vais, je reviens, je ris comme un fou !

J'ai perdu mon âme, ou mon coeur ; qu'importe ?
Une joie immense est entrée en moi ;
Le printemps m'appelle et m'a pris pour roi ;
Un souffle léger m'enlève et m'emporte ;

C'est depuis hier et depuis longtemps !
Je renais ou meurs au monde, il me semble ;
Je monte au milieu d'encensoirs flottants ;
J'ai perdu mon âme et mon coeur ensemble !

Je n'ai pourtant bu ni vin ni liqueur ;
Je vole et je plane, étonné de vivre,
Je ne suis pas fou, je ne suis pas ivre ;
J'ai donné mon âme et donné mon coeur !

J'ai bu l'espérance en un doux sourire !
J'ai puisé l'amour en un regard clair !
Mon coeur a fondu comme fond la cire !
Mon âme est partie ainsi qu'un éclair !




south beach house for saleWOT