visiter sculptotheque


La Poursuite

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 




C'est en vain que tu le fuiras,
Disant : "L'absence cicatrise !"
Le hasard est plein de traîtrise,
Et l'insensible aux yeux ingrats
Qu'un sourire jamais n'irise,
Un jour, tu le rencontreras.

C'est en vain qu'on croise les bras,
Disant: "Mon mal, je le méprise !"
Le passé, plus fort, nous maîtrise !
Et tout à coup tu l'oublieras,
Ta leçon fièrement apprise,
Et lâchement tu pâliras.

C'est en vain que vieilliras,
Disant: "Sa tête est toute grise !"
Le regret ne lâche pas prise,
Et l'amertume où tu sombras
Est la source où rien ne se brise
Des traits purs que tu reverras.

Et c'est en vain que tu mourras,
Disant: "La grande nuit dégrise !"
Sous le grand soleil, sur la brise,
Ce qui peuplait un crâne ras,
Au ciel peuplé se vaporise,
D'astre en astre tu chercheras.



buy house miamianyoption minimum deposit2day.kh.ua