visiter sculptotheque


Trop Loin

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 




Mon âme est un pays plus lointain que la Chine,
Ma chère ! Et c'est en vain que vers moi méchamment
Tu tournes tes yeux froids pour y lire un tourment.
Ô femmes ! trois fois femmes ! ô cruelle machine !
Rallume-les, tes yeux, à ceux d'un autre amant !
Mais n'espère jamais que cet éclair m'émeuve !
Si tu veux voir saigner mon coeur, tu perds ton temps.
Ton manège ets trop vieux, ta ruse n'est pas neuve,
Et c'est la loi banale, et je n'ai plus vingt ans.
Ton regard glisse en vain par-dessus ton échine.
Mon âme est un pays plus ancien que la Chine,
Mille fois plus peuplé de jalous habitants
Qui dans un fleuve jaune, en éclatant de rire,
Jettent leurs nouveau-nés, comme on dit des Chinois.
Trop de monstres caducs grincent dans cet empire,
Ma chère ! Et je souris de voir tes yeux sournois
Comme des fers aigus dardes vers ma poitrine.
Mon âme est un pays muré comme la Chine !





key biscayneBinary optionoption stock tradingbritish escort singaporemultipass-recovery