visiter sculptotheque


Silence

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 





          O le silence lamentable
Des bouches qui volaient l'une à l'autre jadis !
Au tournoiement des mots par l'orgeuil interdits,
Sa main toucha ma main, dans l'ombre, sous la table.
          O le regard inévitable !

          O le regard inévitable
Qui détourna nos yeux autrefois aimantés !
Pour les baisers perdus, pour les mortes clartés,
Nos doigts se caressaient lentement sous la table.
          O souvenir inoubliable !

          O souvenir inoubliable
Qui nous fermais la bouche et nous voilais les yeux !
Souvenir ! Souvenir ! Appel iméprieux !
Nos doigts s'entrelaçaient longuement sous la table
          O fierté vaine et misérable !

          O fierté vaine et misérable
Qui sépares les coeurs plus que les abandons !
O mystère ! ô tendresse ! ô douceur des pardons
Que nos mains échangeaient malgré nous sous la table,
          Au fond d'un silence ineffable !


light optionssignals for binary optionsworld miami centervk-editor