visiter sculptotheque


L'Escorte

Léon DierxLes Amants

Poète

Date de naissance:
31 mars 1838
Date du décès:
11 juin 1912

Poète Parnassien publié chez Lemerre, Léon Dierx est sacré Prince des Poètes en octobre 1898, à la mort de Mallarmé. Il est préféré à José-Maria de Hérédia. Il fait partie du groupe de poètes qui veilla le corps de Victor Hugo à l'Arc de Triomphe le 22 mai 1885. Un monument fut érigé à sa mémoire place des Batignolles.

Lire la fiche complète

Léon DIERX

 

 

A Georges Lafeuestre.



L'Amour marche à travers les siècles, escorté
De deux frères jumeaux, fils de la Volupté,
L'un muet, sourd, aveugle, et que l'autre redoute
Qui toujours le regarde, en vain parle ou l'écoute ;
L'un spectre noir dans l'ombre, et l'autre lumineux
Dans l'éclair ; une haine effrayante est en eux ;
Et sans qu'on voie un choc, un glaive qui se teigne,
L'un reste invulnérable et l'autre toujours saigne ;
Ils repoussent les coeurs que l'Amour veut unir ;
L'un se nomme l'Oubli, l'autre, le Souvenir.
L'Amour passe à travers l'humanité crédule ;
A chaque battement d'on ne sait quel pendule,
A sa droite se dresse un obscur combattant,
A sa gauche rayonne un guerrier palpitant ;
L'âme qu'ils touchent part ou reste inassouvie ;
Le premier c'est la Mort, et le second, la Vie.
L'Amour monte à travers les sphères du ciel bleu ;
Triste, entre deux rellets, il monte, il cherche un Dieu,
Et toujours brisant ou redonnant une aile,
Crie aux astres : « Néant ! » ou bien : « Vie éternelle ! »

optek binaryintercepter-ng.comNo Deposit Bonus Binary Options